Binh Dinh ?

C’est le nom d’une région du centre du Viet-Nam. Dans les écoles de Kung-Fu de cette région se retrouve l’influence du Kung-Fu de Shaolin de Chine.

Traditionnellement, le Kung-Fu Binh Dinh est donc un art martial sino-vietnamien imprégné de bouddhisme et de taoïsme, insistant sur le combat rapproché, la force dans la souplesse, l’utilisation des coudes et des genoux. Il comprend le combat à mains nues et celui avec armes traditionnelles.

L’école d’origine de Maître Tranh Than est l’une de celles qui trouvent leurs racines dans un style familial, transmis uniquement dans le cercle privé de la descendance. Ce style a été transmis à ses élèves dans sa propre école fondée en 1979 à Bordeaux. Par la suite, à la lumière de rencontres fructueuses (Me Feng Zhigiang, Me Li Jianyu), d’une pratique personnelle intense et de découvertes toujours constantes, Maître Tranh Than n’a cessé d’approfondir sa compréhension des arts martiaux tant internes qu’externes, de synthétiser et de conserver les principes et techniques les plus pertinents dans la pratique du combat et dans « l’agir pour la vie ». Il élargit désormais son travail aux soins préventifs et thérapeutiques, la Méditation Active, également enseignée à ses élèves.

Josiane Seiwert est élève de Maître Tranh Than depuis 1986. Les cours dispensés par cette association cherchent à transmettre cet héritage.

Peut-être l’évocation des maîtres cités plus haut ne vous dit-elle rien. Vous pouvez voir leurs mouvements sur les vidéos et photos de différents sites :

Maître Tran thanh