Définition et pratique Les bases Autres exercices Applications sur la santé

Y-Chuan


Les bases de l’entraînement : l’intention dirige le geste



Y-shuan posture arbreY-shuan posture la vague

La posture de l’arbre, « Zhan Zhuang »

(comme si on embrassait un arbre, que l’on était un pieu ou un menhir).

Elle permet de fortifier le corps et de développer la concentration.

Suite de mouvements lents dans le calme et la décontraction, « Shi Li »

(essayer la force : couper, pousser, tirer, presser…)

Sans déplacement. Permet de mettre la force emmagasinée en action. En se concentrant sur les sensations, on peut prendre conscience des différentes parties de son corps et faire fonctionner sa mémoire. Le haut et le bas du corps s’unifient.

La marche, « Mocabu »

Se déplacer sans dispenser sa force, avec légèreté, sans se fatiguer.

Poussée de mains, « Tui-Shou »

Travail à deux.

Les poignets ou avant-bras des deux partenaires doivent toujours rester collés. Il s’agit d’écouter, sentir et comprendre le type de force émis par l’adversaire, faire et laisser-faire, utiliser la force de l’autre et la transformer à son avantage. On apprend à conserver un équilibre constant issu du travail des postures et des mouvements lents. Cet exercice sans usage de la force a un aspect ludique et peut être pratiqué à tout âge.